Les avantages et les limites d’une pompe à chaleur air-air

Si un ménage est à la recherche d’une solution performante pour le chauffage et la climatisation, la pompe à chaleur air-air pourrait être la première option qui lui sera proposée. Possédant toutes les caractéristiques attendues d’un dispositif écologique, ce matériel offre de multiples avantages aux usagers. Si ses principaux atouts résultent du fait qu’elle puise des calories de l’air extérieur, la PAC air-air présente tout de même quelques limites dans son utilisation. Faisons une approche des facettes positive et négative de ce type de thermopompe à système aérothermique.

La PAC air-air et la simplicité de son fonctionnement

Le mode de fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air se résume par le prélèvement de calories depuis l’air extérieur, et la transformation de celles-ci en chaleur diffusée dans un espace intérieur. Ce type de dispositif possède des composants dont l’agencement est le plus simple en comparaison avec celui des pompes à chaleur air-eau, hydrothermique et géothermique. La modification des calories en chaleur s’effectue en seulement un cycle de quatre phases. Ce sont :

  • La récupération des calories depuis l’air extérieur suivie de la modification de celles-ci en gaz à température inférieure au niveau de l’évaporateur ;
  • La compression du fluide frigorigène et passage sous haute pression ;
  • La condensation dudit fluide et repassage du gaz à l’état liquide ;
  • La préparation du liquide pour une prochaine reprise du cycle de transformation.

Les avantages d’une pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air représente une alternative très plébiscitée à une chaudière traditionnelle. La technologie apportée à chacun des modèles proposés par les constructeurs permet aux usagers d’optimiser le confort de leur habitation. Ce type de PAC est en effet commercialisé sous différentes déclinaisons, dont des modèles réversibles (chauffage-climatiseur), pour piscine, ou pour véranda.

Une pompe chaleur air-air résidentielle est conçue pour avoir la capacité de fonctionner de manière constante pendant toute l’année. L’unité extérieure est prévue pour résister à toutes les conditions météorologiques (pluie, neige, tempête, chaleur).

Le tarif d’achat d’une pompe à chaleur est le plus abordable si on le compare avec les autres types de thermopompe. Le coût d’installation permet aux acheteurs d’accéder aux services fournis par des professionnels agréés. Une entreprise spécialisée dans l’installation propose en général la mise en place de ce matériel à environ 50 € par mètre carré chauffé.

L’utilisation d’une PAC air-air implique une importante réduction de la consommation d’énergie. Le COP moyen pour ce dispositif est de 3, soit 3 kWh d’énergie calorifique pour 1 kWh d’électricité.

Les limites rencontrées dans l’utilisation d’une PAC air-air

Le fait que la pompe à chaleur air-air soit exclue des conditions d’obtention de crédit d’impôt constitue un léger point faible du matériel. Son système fonctionne seulement à une température seuil de 15°C, pour 40°C au maximum. Bien qu’elle offre un rendement excellent par temps chaud, celui-ci tend à baisser lorsqu’il fait très froid. Pour remédier à cela, les utilisateurs doivent penser au recours à un chauffage d’appoint. Aussi, le dimensionnement d’une PAC air-air doit-il être effectué avec une grande précision pour s’assurer d’un fonctionnement optimal en hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *