Mise en avant

Les moyens utilisés pour une maison BBC

La consommation énergétique doit être inférieure à 50kWhEP/m2/an pour qu’une maison puisse être certifiée de maison BBC. Cette consommation en kWh d’énergie primaire (kWhEP) est environ 4 fois moins que les exigences actuelles de la Règlementation Thermique 2005. C’est à la suite d’une étude thermique qu’une maison peut être validée de « Bâtiment a Basse Consommation ». La construction maison ossature bois utilise en général 3 moyens pour atteindre un tel niveau de performance énergétique : énergies renouvelables, perméabilité à l’air et isolation renforcée.

maison ossature bois

Selon les exigences de la RT 2012, une maison basse consommation doit utiliser d’énergies renouvelables pour atteindre une faible consommation d’énergie et une faible émission de dioxyde de carbone. La RT 2012 préconise par l’exemple l’utilisation de la pompe à chaleur aérothermique, 1kWh consommé restitue 4kWh de chauffage, outre la ressource inépuisable de l’énergie solaire. On note aussi l’utilisation d’un ballon d’eau chaude thermodynamique connecté à la PAC qui permet de faire une économie de plus de 50% sur la facture de production d’eau chaude sanitaire.

La perméabilité à l’air doit être optimisée pour assurer un bon niveau d’étanchéité à l’air dans une maison BBC. Plus la maison atteint un niveau très bas en consommation de chauffage et d’eau chaude sanitaire, plus la maîtrise des fuites à l’air est importante. Une maison ossature bois passive dans le nord peut gagner jusqu’à 30% de consommation de chauffage avec un contrôle optimale de la perméabilité à l’air. Cela implique la maîtrise des flux d’air qui circulent à travers des bouches de ventilation et entrées d’air, ainsi que la limitation des flux incontrôlés qui sont les sources de gaspillage d’énergie. L’étanchéité à l’air d’une maison est validée à partir du test de perméabilité « Blower Door » effectué en fin de chantier.

maison bois passive

Une maison basse consommation nécessite une isolation renforcée au niveau du plafond (450 mm), du plancher (120 mm) et du doublage (120 mm). Un important renforcement de l’isolation et une forte étanchéité à l’air permettent à une maison BBC d’assurer une température intérieure optimale par tous les temps et un confort remarquable pour un minimum de dépenses énergétiques.

Les différentes étapes de l’installation d’un plancher chauffant

La pose d’un plancher chauffant passe par quelques étapes importantes. On va expliquer pas à pas les démarches à suivre pour mener à bien l’installation de ce système de chauffage au sol, ensuite on va retrouver les avantages de cette installation dans une habitation.

Nettoyer la surface qui va accueillir le plancher

L’installation d’un plancher chauffant doit être nécessairement précédée d’un nettoyage. En effet, la surface qui va accueillir le plancher doit être complètement propre. Il est par exemple nécessaire de le laver à l’eau ensuite le sécher. Cette opération est indispensable pour prolonger la durée de vie de l’installation et lui assurer une meilleure efficacité. Il faut également préparer le sol qui doit être parfaitement plat.

Préparer l’isolation du plancher chauffant

Le plancher chauffant ne s’installe pas directement sur le sol. Pour optimiser la puissance de chauffage, il faudra ajouter une couche protectrice entre le sol et le plancher chauffant. On parle ici de panneaux isolants. Ces derniers vont non seulement isoler l’installation du sol mais la protégera aussi des éventuelles moisissures et humidité du sol. En installant des panneaux isolants, la chaleur dégagée par le plancher chauffant va monter et non prendre la direction inverse.

https://docs.google.com/document/d/1eHnOG-8yqLdynaCwNzoAEw_ImFjxoQSyBP4ORb0QvnA/edit?usp=sharing

Installer les panneaux isolants

Les panneaux isolants choisis doivent être capables d’assumer leur double rôle, celui de protéger l’installation et d’assurer l’étanchéité de l’installation. Ainsi, ils doivent couvrir l’intégralité de la pièce. En ce qui concerne la pose, il est parfois nécessaire d’utiliser un fixateur professionnel et isolant. Un scotch peut alors faire l’affaire à condition que celui-ci soit bien étanche et suffisamment robuste pour garder les panneaux bien en place.

Déposer le plancher chauffant

Plancher chauffantUne fois les panneaux isolants en place, il est maintenant possible de procéder à l’installation du plancher chauffant. Il faudra dérouler les résistances électriques de façon à couvrir la totalité de la pièce. Pour le cas d’un film chauffant, il faut s’assurer que la pièce soit totalement couverte. Notons qu’entre chaque film, il doit y avoir une distance d’au moins 1cm. Si l’on compte utiliser des résistances, il faudra également veiller à ce que les films ne soient pas en contact.

Effectuer des tests pour vérifier l’efficacité

Après la pose du plancher chauffant, il faudra maintenant vérifier si tout fonctionne correctement. Des tests sont donc à prévoir pour évaluer l’efficacité du système. Si l’on installe un film chauffant, l’utilisation d’un appareil de détection de la résistance est à prendre en compte. Si toutes les instructions de pose données par le fabricant ont été bien suivies, l’appareil montrera un voyant vert. Le processus de vérification se complètera par un calcul de la consommation, qui déterminera la consommation globale de l’installation en fonction de la durée d’utilisation et de l’étendue de la surface couverte.

Retrouvez Euroradiant sur Gravatar: https://fr.gravatar.com/euroradiant

Protéger les conducteurs électriques

La protection des conducteurs électriques est très importante. Il faudra utiliser pour cela un scotch isolant spécial anti humidité et couvrir les conducteurs électriques de façon à les rendre totalement étanches. Quand tout est bien en place, il ne reste plus qu’à déposer un revêtement de sol.